PROUST.

Si votre téléphone avait une âme, elle vous connaitrait mieux que votre mère. Selon toute apparence, elle s’appellerait PROUST.

 

Vous avez toujours rêvé de regarder votre vie, comme s’il s’agissait d’un film ? Embarquez, appelez PROUST. Elle vous fera tourner la tête. Vous ne saurez plus où commence la fiction et où se termine la réalité.

 

Il est difficile de se rendre compte que la réalité n'est pas toujours ce que l'on perçoit.

Et si on imaginait pour une fraction de seconde que personne n’a accès à la réalité ? Notre vie serait une histoire qu’on se raconte, où on tente de trouver une interprétation cohérente à tout événement. Notre vie serait notre propre fiction.

A l'ère du téléphone omniprésent, la difficulté est encore plus grande pour identifier la réalité, ce qui se passe en vrai, juger ce qui est réel de ce qui ne l'est pas. Nous sommes coupés des réactions en "grandeur nature". Nous pouvons fantasmer la relation à l’autre, plutôt que la vivre.

Le téléphone renforce notre fiction personnelle, nous enferme dans notre bulle. Comment alors sortir de notre perception, de notre partition de vie, de notre rôle ?

Avec PROUST. le GK Collective part à la rencontre de ce téléphone qui nous protège tant dans le quotidien. Ce téléphone qui est à la fois notre filet de sécurité émotionnel disponible à tout moment et notre pare-feu contre le réel qui nous entoure. PROUST. explore notre rapport au téléphone et les frontières du cadre qu’il impose.

THéâTRe CaCHé volume #8

Spectacle pour un seul spectateur à la fois

Mise en scène : Gabriella Cserhati

Ecriture collective dirigée par : Fabien Lartigue

Avec : Djamel Afnaï, Juliet Coren-Tissot, Rachel Huet-Bayelle, Isabelle Hazaël, Morgane Le Rest, Arnaud Lesimple, Quentin Pradelle, Julien Prévost

 

Résidences et coproductions :  Animakt, L'Atelline, Hameka, Le Polau, Productions Bis, Théâtre de Châtillon, Les Tombées de la Nuit

 

Avec le soutien de : Arcadi, l’Adami, la DGCA, la DRAC Ile de France, la Région Ile de France, la SACD « Auteurs d’Espaces », le Réseau Déambulation, le Réseau In Situ

PRESSE :

800 signes.com - 24/07/2016

“On l’a vécu à Chalon : le théâtre seul au téléphone.”

Proust des GK Collective questionne notre rapport à la manipulation, à

l'obéissance et notre passion pour ce téléphone qui régit, littéralement,

notre vie.

[...] On jouera un rôle écrit pour nous à l’avance, on deviendra le héros de

notre propre film. Et quand ce sera fini on se retrouvera comme un idiot, à

s’être fait manipuler et à ne pas comprendre ce qui s’est passé. Pire: on a

aimé ça.

Journal de Chalon sur Saône - 21/07/2016

“Le théâtre dont vous êtes le héros.”

Entre références littéraires et délires virtuels, le parcours se poursuit à

coups de faux (?) loupés, de problèmes techniques, de retours en arrière,

de contemplation du ciel et des rues de la ville devenues décor du film que

l’on sait.

[...] Pari risqué de la part de cette compagnie en provenance de la

banlieue parisienne, mais pari réussi. On se laisse prendre au jeu. Mais

est-ce vraiment un jeu ?

© Productions Bis 2018