LUIT /// MARCHÉ NOIR

Pourquoi ce qui se monnaie aurait plus de valeur que le reste ? Nous sommes là pour négocier ce qui n’a pas de prix, estimer l’inestimable : la matière noire, la matière hypothétique, le désir.

 

Nous sommes l’ombre de la bourse, le versant parallèle du trade. Nous revendiquons le piratage du lieu marché. Nous dealons avec les limites de la finance. Nous refusons l'offre perpétuelle, la convoitise insatiable créée par le système marchand. Nous voulons accorder une juste valeur à la demande construite, raisonnée, impulsive, impossible. Prenons le temps de construire nos urgences

avant qu'on ne nous les impose.

Et si MARCHÉ NOIR était une alternative ? Loin des inanités des échanges boursiers, il est temps de s'accorder sur de nouvelles équivalences. Les miennes, les tiennes, les nôtres. Dans la salle des marchés noirs, on peut lire les fluctuations des

valeurs de nos nuits qui se rêvent en jours.

MARCHÉ NOIR

Durée de l’intervention : 1h45

Parcours envisagé du spectateur : Entre 25 et 50 minutes. Le spectateur est accosté par un rabatteur, il négocie un deal avec un marchand puis l’inscrit en salle des marchés. Son deal est débattu pendant la séance de cotation parmi ceux des autres.

Jauge : Un MARCHÉ NOIR accueille entre 50 et 150 personnes (flux continu), il peut y avoir plusieurs marchés par nuit

 

L’ÉQUIPE DE MARCHÉ NOIR

Mise en scène : Zelda Soussan et Aurélien Leforestier

Scénographie et technique : Marion Prével et Aurélien Izard

Regard extérieur : Mark Etc (Ici-Même)

Acteurs (7 par intervention, en alternance) : Maxence Bod, Coraline Claude, Guillaume Derieux, Claire Frament, Alice Gozlan, Mélissa Irma, Juhyung Lee, Aurélien Leforestier, Zelda Soussan.

PARTENAIRES

Compagnonnage de la DRAC Île-de-France auprès de la compagnie

Ici-Même/Paris et de son directeur artistique Mark Etc. !!

Animakt à Saulx-les-Chartreux - Festival Passage à Helsingor (Danemark) et Helsingbor (Suède) - Ligue de l’Enseignement et les Centres d’Animation Wangari Maathai, Louis Lumière et Ken Saro Wiwa, Les Poussières à Aubervilliers dans le cadre de résidences,  CHRS Emmaüs Solidarité, Épinay-sur-Orge, La Gare Franche dans le cadre de MP 2018, Marseille.

 

 

On LUIT pour qui sait nous voir.


Nous pensons comme Georges Didi-Huberman que les lucioles n’ont pas disparu : elles n’apparaissent qu’à ceux qui sont à la bonne place pour les voir émettre leurs signaux lumineux. Ces fragiles nuées cherchent à consteller les derniers espaces de liberté et de désir, quand le grand soleil médiatique leur mène la vie dure et que les rues deviennent des espaces de suspicion.

Nous nous immisçons dans la relation des citadins à leur cité. Nous faisons entrer les passants dans l’action pour élaborer ensemble le sens. Nous enquêtons sur les nouveaux espaces de parole. Nous changeons les règles du jeu. Nous sommes prêts à lutter de manière artistique pour que les rues restent publiques.

Fondé en 2015 à Paris, le LUIT - Laboratoire Urbain d'Interventions Temporaires est un groupe de travail co-dirigé par Zelda Soussan et Aurélien Leforestier,  réuni par la recherche et l’expérimentation artistique dans l’espace public. Sa constitution s’inspire de méthodes d’observations et d'interventions urbaines éprouvées au Brésil. Les travaux du LUIT sont à la fois de l’ordre des sites specifics, des projets en territoires et des productions théâtrales. Ces formes transversales impliquent des artistes et des chercheurs (arts vivants, arts visuels, sciences humaines et sociales), en composant avec les outils et les méthodes issus de ces différents savoir-faire. L’espace urbain en est à la fois son principal lieu, support et objet de travail.

Le laboratoire travaille différents axes de recherche : le renouvellement de la notion de participation, les potentiels de fiction de la ville, la composition à partir des logiques géopolitiques (relation centre-périphérie, gentrification, appropriation de l’espace public…), pour élaborer des outils méthodologiques liés à nos pratiques sur le territoire.

Le LUIT travaille actuellement deux projets d'interventions urbaines : MARCHÉ NOIR et À VENIR. Le laboratoire est compagnonné par la compagnie ICI-MÊME Paris dans le cadre du dispositif DRAC IDF. 

© Productions Bis 2018